Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 17:42

Beaucoup d’entre vous ne connaissent peut-être pas encore Claude Tresmontant. Il me paraît donc important de commencer à le situer dans les différents courants de pensée que l’histoire humaine a engendrés.

 

Si l’on reprend la typologie de notre auteur dans son ouvrage fondamental Les métaphysiques principales, il existe trois grandes thèses, trois grandes doctrines ou écoles principales, qui demeurent constantes à travers les siècles – en dépit de la diversité de leurs formes.

 

1°) La tradition moniste, qui s’enracine dans la pensée antique de l'Inde, et pour laquelle l’univers matériel et tout ce qu’il contient (vous, moi, y compris) n’a pas de consistance réelle, et dissimule en réalité un Être unique qui est le seul existant : le Brahman (ou l’Un, ou la Substance, selon la dénomination retenue).

 

Selon cette tradition, seul le Brahman existe. Il est l’Être nécessaire, qui ne dépend de rien ni de personne pour exister, sans commencement ni fin, qui ne vieillit pas et n’évolue pas. Rien n’existe en dehors de lui ; et tout ce qui n’est pas lui n’est qu’illusion et apparence (en l'occurrence : notre univers matériel, les êtres multiples qui ne sont que des reflets, des émanations, des parcelles du Brahman).

 

2°) La tradition matérialiste, qui trouve son origine dans la pensée des plus anciens métaphysiciens grecs, et pour laquelle l’univers matériel n’est pas une illusion ni une apparence, mais l'unique réalité – la seule existante.

 

Selon cette tradition, c'’est lui, l’Univers (et non le Brahman) qui est l’Être nécessaire, ne dépendant de rien ni de personne pour exister, sans commencement ni fin, qui ne vieillit pas et n’évolue pas. Rien n'existe en dehors de lui.

 

3°) La tradition monothéiste enfin, qui commence avec les Hébreux environ 18 siècles avant notre ère, et pour laquelle l’univers existe bel et bien, et n’est pas une illusion – contre ce qu’affirme la tradition moniste ; mais n’est pas le seul être, l’Être nécessaire, ne dépendant de rien ni de personne pour exister, sans commencement ni fin, qui ne vieillit pas et n’évolue pas – contre ce qu’affirme la tradition matérialiste.

 

Pour le monothéisme hébreu, l’Être nécessaire, qui ne dépend de rien ni de personne pour exister, sans commencement ni fin, qui ne vieillit pas et n’évolue pas, qui est incréé, c’est Dieu ; l’univers, quant-à-lui, n’est pas incréé ; il n'est pas auto-suffisant, ni éternel, ni immuable ; il reçoit son être de Dieu, et il le reçoit progressivement dans le temps : il est en régime de création.

 

Tels sont les trois grands types de pensée qui émergent de la réflexion séculaire de l’homme sur l’univers et la réalité des choses. 

 

Il y a : « 1. Ceux qui disent que l’Univers physique en réalité n’existe pas. Il est une illusion ou une apparence. L’Être absolu, le Brahman, est autre que l’Univers, qui n’est qu’une représentation, un rêve ou un cauchemar. [Il existe donc ici un seul type d'être : le Brahman - ou l'Un, la Substance...]

 

2. Ceux qui disent que l’Univers physique existe objectivement, réellement et que c’est lui l’Être absolu, l’Être unique, l’Être nécessaire. [Il existe donc ici un seul type d'être : l'Univers physique]

 

3. Ceux qui disent que l’Univers physique existe réellement et objectivement, mais que ce n’est pas lui l’Être absolu et nécessaire. » [Il existe donc ici deux types d'êtres : Dieu incréé, et l'Univers physique créé] 

 

« (…) Ce sont [là] trois espèces de métaphysiques, ou, comme disent les zoologistes, des phyla. Un groupe zoologique ou phylum se définit par un certain message, le message génétique qui commande à la construction de ce groupe zoologique. Une métaphysique aussi se définit par un certain message. Toute la pensée humaine, depuis trente siècles, est constituée par l’évolution, les rencontres, les mélanges et les conflits entre ces trois métaphysiques fondamentales. » [1]  

 

Claude Tresmontant s’inscrit pour sa part dans le courant de pensée monothéiste hérité du peuple hébreu, et consacrera l’essentiel de ses efforts à démontrer la conformité de la métaphysique biblique avec la réalité objective telle que les sciences positives nous la dévoilent – au contraire des deux autres courants métaphysiques qui s’avèrent incapables d’assumer et intégrer les enseignements que la connaissance expérimentale nous apporte, spécialement depuis le siècle dernier.

 


[1] Claude Tresmontant, Les Métaphysiques principales, François-Xavier de Guibert 1995, p. 9 et 13.

Repost 0
Published by Matthieu BOUCART - dans Métaphysique
commenter cet article
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 17:23

... dans un article que vous pouvez découvrir ici...

Repost 0
Published by Matthieu BOUCART - dans Généralités
commenter cet article
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 00:00

Essai sur la pensée hébraïque, éd. O.E.I.L., 1953 (réédition 1956).

Études de métaphysique biblique, éd. O.E.I.L., 1955 (réédition 1998).

Introduction à la pensée de Teilhard de Chardin, Éditions du Seuil, 1956.

Saint Paul et le mystère du Christ, Éditions du Seuil, collection « Maîtres spirituels », 1956 (réédition 2006).

La doctrine morale des prophètes d'Israël, Éditions du Seuil, 1958.

Essai sur la connaissance de Dieu, Éditions du Cerf, 1959.

La métaphysique du christianisme et la naissance de la philosophie chrétienne, prix Emmanuel-Mounier, Éditions du Seuil, 1961 (réédition 1968).

Maurice Blondel. Lucien Laberthonnière. Correspondance philosophique, éd. O.E.I.L., 1961.

Les origines de la philosophie chrétienne, éd. O.E.I.L., 1962.

Les idées maîtresses de la métaphysique chrétienne, Éditions du Seuil, 1962.

Introduction à la métaphysique de Maurice Blondel, Éditions du Seuil, 1963.

La métaphysique du christianisme et la crise du XIIIe siècle, Éditions du Seuil, 1964.

Comment se pose aujourd’hui le problème de l’existence de Dieu, Éditions du Seuil, 1966 (rééditions 1971, 1989, 2002).

Le problème de la Révélation, Éditions du Seuil, 1969.

L'enseignement de Ieschoua de Nazareth, Éditions du Seuil, 1970 (réédition 1980).

Sciences de l'univers et problèmes métaphysiques, Éditions du Seuil, 1970.

Le problème de l'âme, Éditions du Seuil, 1971.

Les problèmes de l'athéisme, Éditions du Seuil, 1972.

Introduction à la théologie chrétienne, Éditions du Seuil, 1974.

La mystique chrétienne et l'avenir de l'homme, Éditions du Seuil, 1977.

La crise moderniste, Éditions du Seuil, 1979 (réédition 1988).

Problèmes du christianisme, Éditions du Seuil, 1980.

Le prophétisme hébreu, éd. O.E.I.L., 1982 (réédition 1997).

Le Christ hébreuéd. O.E.I.L., 1983 (réédition 1992).

Apocalypse de Jean, éd. O.E.I.L., 1984 (réédition 2005).

Évangile de Jean, éd. O.E.I.L., 1984.

L'Histoire de l'Univers et le sens de la Création, éd. O.E.I.L., 1985 (rééditions 1990, 2006).

Évangile de Luc, éd. O.E.I.L., 1987.

Évangile de Marc, éd. O.E.I.L., 1988.

Évangile de Matthieu, éd. O.E.I.L., 1986 (réédition 1996).

L'opposition métaphysique au monothéisme hébreu : de Spinoza à Heidegger, éd. O.E.I.L., 1986.

Les premiers éléments de la théologie, François-Xavier de Guibert, éd. O.E.I.L., 1987.

Schaoul qui s'appelle aussi Paulus. La théorie de la métamorphose, éd. O.E.I.L., 1988.

Les métaphysiques principales : essai de typologie, éd. O.E.I.L., 1989.

Les malentendus principaux de la théologie, éd. O.E.I.L., 1990 (réédition 2007).

Les Évangiles : Jean, Matthieu, Marc, Luc, éd. O.E.I.L., 1991 (réédition 2007).

Problèmes de notre temps : chroniques, éd. O.E.I.L, 1991.

La question du miracle : à propos des Évangiles : analyse philosophique, éd. O.E.I.L., 1992.

Enquête sur l'Apocalypse : auteur, datation, signification, éd. O.E.I.L., 1994.

L'activité métaphysique de l'intelligence et la théologie, éd. O.E.I.L., 1996.

La finalité de la Création, le salut et le risque de perdition, éd. O.E.I.L., 1996.

Le Bon et le Mauvais. Christianisme et politique, éd. O.E.I.L., 1996.

Judaïsme et christianisme, éd. O.E.I.L., 1996.

La pensée de l'Église de Rome. Rome et Constantinople, éd. O.E.I.L., 1996.

La question de l'immortalité de l'âme, éd. O.E.I.L., 1996.

La Prescience de Dieu, la prédestination et la liberté humaine, éd. O.E.I.L., 1996.

La christologie du bienheureux Jean Duns Scot, l'Immaculée Conception et l'avenir de l'Église, Éditions du Seuil, 1997.

Quel avenir pour le christianisme ? : « Tâches de la pensée chrétienne aujourd'hui » et autres textes sur la problématique générale du christianisme, éd. O.E.I.L., 2001.

Anthologie, éd. O.E.I.L., 2012

 

Quels livres de Claude Tresmontant lire en priorité?

Les suggestions de Matthieu Boucart

Les suggestions de Jérémy Marie

Repost 0
Published by Jérémy MARIE & Matthieu BOUCART - dans Bibliographie
commenter cet article
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 20:21

Je ne sais si c'est un présage, mais le "hasard" fait que le tout premier article de ce tout nouveau blog paraisse un 18 juin. Tout un symbole! - un appel? 

 

Ce nouveau blog a pour ambition de faire connaître au plus grand nombre l'oeuvre et la pensée de l'un des auteurs les plus importants du siècle passé - en même temps que l'un des plus méconnus : Claude Tresmontant.

 

L'un des plus importants : car il su, mieux que quiconque et le premier, tirer tous les enseignements métaphysiques des grandes découvertes scientifiques de son temps. Il donna ainsi un coup fatal à l'athéisme en le réfutant magistralement, sans jamais avoir été lui-même sérieusement contredit.

 

L'un des plus méconnus aussi : dans le monde, où règnent en maîtres les philosophes idéalistes, héritiers de Descartes et de Kant ; mais dans l'Eglise aussi, ce qui me paraît une grave injustice que ce blog, à son humble place, souhaiterait contribuer à réparer.

 

Qui, dans le monde chrétien, connaît vraiment Claude Tresmontant ; en a seulement entendu parler? Qui l'a lu, étudié, approfondi, médité?... Qui le cite en référence dans ses ouvrages? Qui sont ses disciples aujourd'hui? Qui, dans le monde profane, s'efforce de répliquer à ses arguments?

 

Tout se passe - et c'est terrible à dire - comme s'il n'existait pas, comme s'il n'avait jamais existé, comme s'il n'avait jamais rien écrit. Et pour ceux qui le considèrent : comme s'il n'était qu'un auteur mineur, secondaire, négligeable.

 

Oh, il y a bien quelques écrivains qui sauvent l'honneur, et qui font un travail remarquable de présentation de son oeuvre - nous en parlerons. Mais qui les connaît vraiment? Qui en a entendu parler?

 

Sans doute Claude Tresmontant lui-même a-t-il une part de responsabilité dans cet oubli, pour avoir porté des thèses théologiques hétérodoxes, d'autant plus dommageables qu'elles sont en contradiction avec les enseignement du Tresmontant métaphysicien.

 

Mais quels qu'aient pu être les errements théologiques de Claude Tresmontant (dont nous parlerons en temps voulu), rien ne justifie le mépris général entourant l'ensemble de son oeuvre - en particulier dans le domaine métaphysique ; rien n'explique que la plupart de ses livres soient aujourd'hui épuisés et quasiment introuvables. Car son apport à la pensée philosophique est absolument capital - et autrement plus important que celui d'un Nietzsche, d'un Sartre ou d'un Heidegger (avec tout le respect que je dois à ces grands noms de la littérature mondiale).

 

Vous allez penser peut-être que j'exagère ; que je déraisonne ; que je ne mesure pas la portée de mes propos. C'est sans doute parce que vous ne connaissez pas encore Claude Tresmontant. Je vous invite donc à faire un bout de chemin avec ce blog. Vous verrez : vous serez éblouis.

 

 


Lire l'article en version anglaise

Repost 0
Published by Matthieu BOUCART - dans Généralités
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog Claude Tresmontant
  • Le blog Claude Tresmontant
  • : Blog consacré à l'un des plus grands métaphysiciens catholiques du XXe siècle, qui démontra le caractère irrationnel de l'athéisme.
  • Contact

Visiteurs actuels

Recherche

Dailymotion

Les vidéos de claude-tresmontant sur Dailymotion

Archives