Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 11:48

Lorsque nos yeux s'ouvrent et que notre intelligence s'éveille, lorsque notre raison se met à analyser les informations qu'elle reçoit par le canal de nos sens, nous découvrons une réalité que nous n'avons pas créée, dont nous ne sommes pas à l'origine, et qui est là, devant nous, s'offrant à notre observation, se donnant à connaître.

 

La réalité la plus immédiate que nous percevons est nous-même. Nous nous découvrons, pensant et respirant - sans que nous ne soyons pour rien dans le fait d'exister. [1]

 

Nous découvrons ensuite un univers autour de nous au sein duquel jaillit sans cesse de la nouveauté - et d'abord notre propre être, qui a commencé d'exister. Avant ma conception, je n'étais pas. Maintenant, je suis, j'existe. [2] Et il en est ainsi pour tout ce qui existe dans l'univers ; il en est ainsi pour l'univers lui-même. [3]

 

Ce surgissement d'être tout au long de l'histoire de l'univers est "ce que nous constatons quotidiennement, et universellement, si nous savons ouvrir les yeux, ou simplement découvrir ce que nos yeux voient constamment. Une herbe qui pousse, un enfant qui est conçu et qui naît, la vie qui apparaît à telle époque donnée, l'invention de millions d'espèces vivantes, l'invention même d'une idée, d'une oeuvre d'art, tout cela constitue la manifestation d'une création continuée sans cesse, où du nouveau apparaît constamment, qui ne pré-existait pas. Il y a donc 'surgissement' d'être, non pas à partir ni au milieu du 'néant absolu', mais au milieu d'une réalité qui ne comporte pas, ou ne comportait pas encore cet être qui naît, cette réalité irréductiblement nouvelle qui apparaît. Après un non-être, un être apparaît. Cet enfant qui n'existait pas il y a un an, existe. Voilà le fait fondamental." [4]

 

Or, ce fait pose question, dit Tresmontant. "Toute existence fait question." [5]

 

Bien entendu, la réalité objective qui nous entoure - et dont nous sommes partie intégrante - pourra être regardée du point de vue de sa structure, de sa composition, de son fonctionnement, des lois qui gouvernent son développement historique, son évolution temporelle... Ce sont les sciences modernes qui nous permettront d'obtenir une description aussi complète que possible de cette réalité objective. Mais cette description externe, physique, ne nous dira pas TOUT du réel. Elle ne nous dira pas en particulier d'où vient ce réel que les sciences positives observent et décrivent, ni d'où viennent les caractériques du réel que leurs différentes disciplines nous dévoilent.

 

"Les sciences positives, expérimentales - l'astrophysique, la physique, la chimie, la biochimie, les sciences humaines -, partent d'un fait, d'un donné : ce fait, ce donné, c'est l'univers existant, avec sa structure et son devenir, son contenu et son évolution historique. Les sciences positives partent de ce fait (...). Les sciences positives (...) partent d'un donné, le monde (...). C'est du réel objectif, physique, matériel, biologique, que le savant attend un enseignement. Cet enseignement, il va le tirer du réel, par observation, expérimentation et analyse." [6] Mais il est un problème spécifique que les sciences positives ne traitent pas, et qui se pose pourtant irrésistiblement à la raison humaine : c'est la question de l'être même de l'univers - du fait qu'il existe, comme structure intelligible -, et de son évolution - marquée, nous l'avons dit, par un 'surgissement' incessant d'êtres nouveaux qui ne préexistaient pas.

 

Ce problème "s'impose à la raison humaine lorsque le travail scientifique expérimental est, sinon achevé, du moins suffisamment avancé pour que l'on puisse discerner clairement les problèmes ultérieurs (...). Les sciences partent du donné." Mais "c'est le fait même que ce donné existe qui fait problème. Il est donc des questions que les sciences positives, expérimentales, ne traitent pas. Et cependant, ces questions s'imposent à la raison humaine." [7]

 

Il faut donc les traiter, rationnellement.

 


[1] Cf. notre article du 16 septembre 2012, Nous sommes à nous-mêmes un mystère.

[2] Cf. notre article du 23 septembre 2012, Notre vie est un miracle.

[3] Cf. notre article du 2 novembre 2012, L'univers n'est pas créateur de lui-même.

[4] Claude Tresmontant, in Essai sur la Connaissance de Dieu, Cerf 1959, p. 22.

[5] Claude Tresmontant, in Comment se pose aujourd'hui le problème de l'existence de Dieu, Editions du Seuil 1966, p. 49.

[6] Ibid., pp. 41, 44-45.

[7] Ibid., p. 47.

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu BOUCART - dans Métaphysique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog Claude Tresmontant
  • Le blog Claude Tresmontant
  • : Blog consacré à l'un des plus grands métaphysiciens catholiques du XXe siècle, qui démontra le caractère irrationnel de l'athéisme.
  • Contact

Visiteurs actuels

Recherche

Dailymotion

Les vidéos de claude-tresmontant sur Dailymotion

Archives