Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 17:05

Ce qui nous frappe, lorsque nous observons l'univers et toutes les réalités qu'il contient (nous y compris), c'est que rien ne semble devoir sa propre existence à soi-même [1]. Tout ce qui existe dans le monde naît, croît, s'use et meurt. Rien ne semble éternel - tout paraît provisoire et passager.

 

De là, une question naît spontanément dans l'esprit de celui qui réfléchit aux réalités qu'il perçoit et découvre ; une question première, fondamentale - sans doute la toute première question, de laquelle découle toutes les autres que nous nous posons. Cette question première, fondamentale, que suggère l'existence même de l'univers, est : d'où vient que l'univers existe? D'où vient que nous existions - lors même que nous aurions ne pas exister, tant chacune de nos existences est improbable? [2]

 

De cette question, il existe un certain nombre de variantes. Par exemple, le "Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien" de Leibniz, dont Tresmontant n'aimait pas trop la formulation - qui laissait supposer qu'il puisse n'y avoir "rien" (ce qui est impensable à partir du moment où il existe quelque chose). Il préférait de loin cette formulation-ci : "N'y a-t-il que du monde, que de la nature?" ou bien"L'existence du monde seul est-elle pensable?" ou bien encore "Ce monde suffit-il?"

 

En filigrane transparaît une question subséquente : celle de l'Absolu. "Y a-t-il un Absolu, ou bien seulement du monde, du contingent, du multiple, du périssable? Et s'il y  un Absolu, quel est-il? Est-ce le monde lui-même qui est absolu? Ou bien si le monde ne peut l'être, cet Absolu, qu'est-il donc? Pouvons-nous le connaître et comment?" [3]

 

Notons au passage que nous entendons ici le mot "Absolu" en son sens étymologique : qui ne dépend de rien ni de personne pour exister, pour être ce qu'il est comme il est. Compris en cette acception, la question fondamentale, première, peut-être formulée ainsi : "Le monde est-il l'Absolu ou bien ne l'est-il pas?" S'il ne l'est pas : "L'Absolu existe-t-il?" S'il existe : "Quel est-il?"

 

Un deuxième filigrane apparaît alors. Une question beaucoup plus "polémique" dans sa formulation - mais inéluctable. Une question qui ne laisse personne indifférent, et suscite beaucoup de passions. Cette question est : "Dieu existe-t-il?" Dieu s'entend ici de cet Absolu qui n'est pas le monde, et à qui le monde doit son existence. Il est l'une des alternatives possibles à l'absoluité du monde. Si le monde est l'Absolu, Dieu n'existe pas - car il ne peut exister deux Absolus. Si le monde n'est pas l'Absolu, et que l'Absolu n'existe pas, Dieu n'existe pas - car l'Absolu, il est. Si le monde n'est pas l'Absolu et que l'Absolu existe, alors Dieu existe. Il restera à chercher lequel - parmi toutes les propositions religieuses existantes ; c'est là une question ultérieure qui se posera naturellement, une fois que l'on aura admis l'existence de Dieu.

 

La question de l'existence de Dieu n'est donc pas une question "biaisée" - qui serait illégitimement introduite par quiconque préjugerait, avant toute analyse, l'existence de Dieu. Elle est posée par l'existence même de l'univers. C'est lui-même, l'univers, qui nous la pose. C'est l'univers qui nous présente "Dieu" comme l'une de ses sources possibles. On comprend mieux ainsi pourquoi cette question est aussi ancienne que le monde - ou à tout le moins : que l'homme. Parce que Dieu apparaît comme la seule alternative rationnelle à l'absoluité du monde [4]. Ou bien le monde est l'Absolu - il ne dépend de rien ni de personne pour être ce qu'il est comme il est. Ou bien il ne l'est pas. S'il ne l'est pas, Dieu existe - reste à savoir qui Il est.

 


[1] Cf. notre article du 2 novembre 2012, L'univers n'est pas créateur de lui-même.

[2] Cf. notre article du 23 septembre 2012, Notre vie est un miracle.

[3] Claude Tresmontant, in Essai sur la Connaissance de Dieu, Cerf 1959, p. 9.

[4] Je dis "rationnelle", parce que l'autre alternative (selon laquelle "l'Absolu n'existe pas") est absurde, ainsi que nous le verrons.

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu BOUCART - dans Métaphysique
commenter cet article

commentaires

Penseur rationnel 09/01/2013 13:06



Matthieu Boucart 09/01/2013 19:02



Désolé, votre commentaire n'est pas passé.  D'une manière générale, je vous conseille de copier-coller vos
commentaires à partir d'un fichier Word, afin de ne pas les perdre quand un problème technique survient. Si le présent problème persistais, vous pouvez m'adresser votre message par e-mail en
cliquant sur "contact" en bas de page. Je pourrais alors le publier moi-même sous votre nom.


En vous priant de bien vouloir m'excuser pour ce désagrément, indépendant de ma volonté.



Penseur Rationel 07/01/2013 22:22


Je souhaiterais reagir sur le texte en gras "Si le monde est l'Absolu, Dieu n'existe pas - [.........] et que l'absolu existe, alors Dieu existe".


Il me semble que celui n'est ni plus ni moins qu'un simple glissement semantique.


En effet, ce qui est dit peut etre resume en deux points:


Dieu = Absolu

Si Absolu existe, alors Dieu existe



Effectivement le raisonnement est correct mais ne repond a rien.


De plus dans votre dernier paragraphe vous avance l'absoluite du monde mais ne donne aucun argument. De plus quelle est votre definition du terme Absolu?


Merci d'avance pour partage votre point de vue.


Un penseur rationel


 


 


 


 


 


 


 

Matthieu Boucart 08/01/2013 19:47



Cher ami,


 


Si vous vous présentez comme un penseur rationnel, alors ce blog est pour vous!  Vous êtes ici chez vous, et
je serai très heureux de débattre avec vous à mesure que la réflexion avancera. 


 


J'entends par "absolu" ce qui ne dépend de rien ni de personne pour être ce qu'il est comme il est.


 


Pour l'instant, je ne réponds pas à la question de l'existence de l'absolu - ni de son identité : je me contente de noter que la question se pose objectivement dès lors que l'on considère notre
univers.


 


Puisque rien dans l'univers n'existe par soi-même - rien n'est éternel, pas même les atomes comme on l'a longtemps cru - ; puisque TOUT naît, croît, s'use et meurt (y compris notre univers
lui-même, semble-t-il) se pose la question du fondement même de l'être de notre univers. D'où vient qu'il existe? Et d'où vient qu'il ait ces caractéristiques étonnantes que nous observons au
microscope ou au téléscope?


 


Deux options possibles se présentent à nous, spontanément.


 


OU BIEN l'univers a sa raison d'être en lui-même : il ne dépend de rien ni de personne pour être ce qu'il est comme il est ; il est le seul être existant. Dans ce cas
l'Absolu, c'est lui. Et Dieu est de trop.


 


OU BIEN l'univers n'a pas sa raison d'être en lui-même : il est incapable à lui seul de rendre compte de sa propre existence et de ses étonnantes caractéristiques ; il
n'est pas l'Absolu. Dans cette seconde hypothèse, deux sous-options se manifestent :


 


Ou bien l'univers n'est pas l'Absolu parce qu'il n'y a pas d'Absolu - il n'y a que du contingent.


 


Ou bien l'univers n'est pas l'Absolu parce que l'Absolu est autre que lui. L'absolu existe, oui - mais ce n'est pas l'Univers. C'est un autre que l'Univers. Eh bien,
c'est cet autre être absolu (qui ne dépend de rien ni de personne pour être ce qu'il est comme il est), qui n'est pas l'univers, que nous nommons "Dieu".


 


Notez bien ici que par "Dieu", nous ne désignons rien d'autre ici que cet Être absolu qui fonde l'existence de l'univers - et qui n'est pas l'univers. Si le mot "Dieu" vous dérange (parce
qu'il vous paraît renvoyer trop directement aux religions), vous pouvez en changer. Peu importe. A ce stade de notre réflexion, la question n'est pas de savoir QUI est "Dieu" - mais s'il existe.


 


Si la raison humaine nous conduit à penser :


*que notre Univers n'est pas l'Absolu,


* et que l'Absolu existe nécessairement


- autrement dit : que "Dieu" existe -


alors se posera ensuite la question de son identité, et de savoir si celle-ci peut être reconnue dans les différentes propositions du divin que l'on trouve dans les religions humaines
depuis les origines. Mais cette question de l'identité de Dieu est (pour le philosophe) une question ultérieure. Avant de se demander qui est Dieu, il faut déjà résoudre la question
de savoir s'il existe. Et pour s'interroger sur l'existence d'un être, il faut déjà en avoir quelque idée. L'idée de Dieu que nous posons au départ est celle qui est suggérée par
notre propre raison à partir de l'observation de l'univers : l'idée d'un Absolu qui fonde le monde, qui n'est pas le monde, et sans qui le monde n'existerait pas.



Présentation

  • : Le blog Claude Tresmontant
  • Le blog Claude Tresmontant
  • : Blog consacré à l'un des plus grands métaphysiciens catholiques du XXe siècle, qui démontra le caractère irrationnel de l'athéisme.
  • Contact

Visiteurs actuels

Recherche

Dailymotion

Les vidéos de claude-tresmontant sur Dailymotion

Archives