Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 00:00

La raison humaine est-elle capable de connaître avec certitude quelque chose de vrai au-delà de ce qui est empiriquement attestable, vérifiable, expérimentable? Est-elle capable de traiter rationnellement et avec succès la question de l'existence de Dieu - dont nous avons vu qu'elle est la première question fondamentale qui se pose à l'intelligence humaine réfléchissant sur le monde? [1] Ou dit autrement : une connaissance métaphysique est-elle possible? Relève-t-elle en droit du croire ou du savoir? Peut-on dire de la métaphysique qu'elle est une science?

 

Il est un auteur important qui a contesté le pouvoir de la raison humaine d'atteindre à quelque vérité métaphysique : c'est le philosophe allemand Emmanuel Kant. Dans sa Critique de la Raison Pure, le professeur de Koenigsberg s'assigne pour fin de décrire la structure transcendentale de la raison humaine, de l'entendement et de la sensibilité. Au terme d'un examen minutieux et approfondi, il en vient à conclure que la raison humaine ne peut rien affirmer de certain en dehors de l'expérience ; qu'elle ne peut déployer ses potentialités que dans le cadre d'une démarche empirique ; qu'elle est incapable de transcender l'ordre de la connaissance sensible.

 

A l'appui de sa thèse, Kant avance ce qu'il lui semble être une preuve : l'absence de consentement unanime entre les philosophes. Là où les sciences expérimentales et les mathématiques ont réussi de manière éclatante, la métaphysique a visiblement échoué puisqu'elle s'avère incapable de rien démontrer de manière absolument convaincante ; elle se révèle impuissante à imposer une quelconque vérité aux grands penseurs de l'humanité. Elle n'a aucun caractère contraignant, et cela tient au fait qu'elle ne met au jour aucune certitude ; elle n'est donc pas une science - loin s'en faut -  et elle ne peut prétendre au statut de connaissance. La métaphysique est le lieu de la libre expression d'opinions divergentes et contradictoires - mais elle ne présente aucun intérêt pour le chercheur de vérité.

 

"C'est se décourager d'une manière prématurée, répond Claude Tresmontant, et c'est condamner bien rapidement un effort tâtonnant, maladroit, mais qui n'a pas été sans fruit." Il faudrait, pour s'en convaincre dresser "le bilan de deux ou trois millénaires de réflexion métaphysique" [2]. Vaste travail que le philosophe allemand n'a pas jugé bon d'entreprendre, et dont une admirable synthèse a été effectuée par Claude Tresmontant dans son maître ouvrage Les Métaphysiques Principales [3].

 

Mais comment Kant parvient-il à cette conclusion - qu'une métaphysique "scientifique" est impossible? Quel cheminement sa pensée suit-elle pour parvenir à cette affirmation - lourde de conséquences (puisque réduisant considérablement le champ de notre connaissance)? A partir de quel point de départ fait-il découler sa réflexion sur la raison humaine (sa structure, son fonctionnement, ses limites), sa critique du pouvoir de la pensée humaine?

 

Pour examiner si la pensée humaine est capable de transcender l'ordre matériel de la réalité pour parvenir à découvrir des vérités sur l'être des choses et des phénomènes observés au-delà de ce qui est visible, calculable et expérimentable, Kant place le sujet connaissant en amont de toute considération métaphysique. Il met de côté notamment la grande question - la question primordiale, fondamentale - de l'existence de Dieu pour pratiquer le doute méthodique et voir s'il est possible de sortir d'un tel doute par les capacités naturelles de la raison humaine. Cette suspension des questions métaphysiques (et de leur traitement) est un préalable indispensable, pense-t-il, pour examiner a priori si une métaphysique "scientifique" est possible. Pour répondre à la question de la scientificité de la métaphysique, Kant croit nécessaire de s'abstraire de tout préjugé métaphysique pour regarder, à partir de cette situation extra-métaphysique, si le sujet connaissant est capable ou non d'atteindre des vérités transcendant l'expérience. Kant se livre alors à l'analyse transcendantale de la structure du sujet connaissant pour constater in fine que celui-ci est incapable de rien connaître de vrai et certain au-delà de ce que la science nous enseigne.

 

La méthode kantienne souffre toutefois d'une grave déficience, justement soulevée par Tresmontant : "La mise entre parenthèses des affirmations métaphysiques repose sur certaines hypothèses (...) qu'il faut élucider. OU BIEN nous vivons dans l'Absolu, nous y sommes, nous nous y mouvons et nous y pensons, OU BIEN non. Mais il n'y a pas de moyen terme. (...) Il est impossible de traiter le problème de la connaissance sans se placer dans l'une ou l'autre hypothèse, en feignant de ne se placer dans aucune des deux. OU BIEN l'âme est incréée, OU BIEN elle est créée. OU BIEN l'esprit humain est créé, OU BIEN il est incréé. Le problème de la connaissance se pose de deux manières différentes selon que l'on se place dans l'une ou l'autre hypothèse. Et il est impossible d'éviter l'alternative. On ne peut étudier la structure et évacuer le pouvoir de la raison humaine sans poser la question de son origine radicale." [4]

 

En se plaçant au commencement dans une situation théorique dépourvue de sens (parce que la recherche du sens est encore une question métaphysique), il ne faut pas s'étonner d'aboutir à la fin à une conclusion insensée.

 

(à suivre)

 


[1] Cf. nos articles du 23 décembre 2012, La question fondamentale - absolument première, et du 15 janvier 2013, La question de l'existence de Dieu.

[2] Claude Tresmontant, in Essai sur la Connaissance de Dieu, Les Editions du Cerf, 1959, pp. 39.

[3] Claude Tresmontant, Les Métaphysiques principales, OEIL 1995.

[4] Claude Tresmontant, in Essai sur la Connaissance de Dieu, Les Editions du Cerf, 1959, pp. 41-42.

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu BOUCART - dans Métaphysique
commenter cet article

commentaires

ousseynou 13/12/2015 01:51

Votre commentaire

Présentation

  • : Le blog Claude Tresmontant
  • Le blog Claude Tresmontant
  • : Blog consacré à l'un des plus grands métaphysiciens catholiques du XXe siècle, qui démontra le caractère irrationnel de l'athéisme.
  • Contact

Visiteurs actuels

Recherche

Dailymotion

Les vidéos de claude-tresmontant sur Dailymotion

Archives