Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 00:00

L'un des grands pontes de la méthode déductive, le philosophe allemand Emmanuel Kant, estime que l'esprit humain peut concevoir a priori toutes les choses possibles - et donc toutes les choses existantes, puisque seules peuvent exister les choses possibles.

 

Nous avons vu dernièrement que cette idée était fausse [1] : que l'esprit humain ne peut déduire de son seul raisonnement le champ des possibles ; que celui-ci nous est découvert par l'expérience ; et que bien des choses qui nous paraissaient impossibles à un moment donné se sont avérées possibles plus tard, du fait du progrès de nos connaissances.

 

L'erreur fondamentale de Kant consiste à penser que l'idée du possible jaillit spontanément dans l'esprit du philosophe, sans aucun recours à aucune donnée extérieure. Rappelons-nous que, pour le philosophe allemand, la nature est une matière brute, un chaos indéterminé - qu'elle n'est pas informée [2]. Puisqu'elle n'est pas informée, elle n'a rien à nous apprendre - aucune information à nous communiquer. C'est au contraire l'esprit humain, raisonnant en lui-même, qui insuffle de l'information à la matière brute et lui donne sa forme intelligible.

 

Autrement dit : pour Kant, la source ultime de toute information et de toute connaissance réside dans la Raison du philosophe, non dans le réel objectif exploré scientifiquement, qui ne peut rien y ajouter. Selon lui, l'existence n'est pas un prédicat ("Das dasein ist gar kein Prädikat") [3] : elle n'apporte rien de plus à la connaissance des êtres conçus comme possibles - elle ne change rien à leur essence.

 

Prenez Jules César, nous dit Kant. Considérez-le en tous ses aspects, en toutes ses déterminations, y compris celles de temps, d'histoire, de géographie... qui le caractérisent. Vous obtiendrez un "Jules César" qui peut tout aussi bien exister et ne pas exister. Il est ainsi une infinité de choses que nous considérons comme possibles, mais qui n'existent pas. Si celles-ci viennent à exister, elles ne reçoivent rien de plus que ce que nous pouvions connaître d'elles en leur possibilité, avec toutes leurs déterminations. Aucun prédicat ne leur manquait - et l'existence n'apporte rien de plus à la connaissance des choses que nous ne savions déjà par la pensée rationnelle.

 

Pour réfuter cette assertion, Claude Tresmontant prend le philosophe allemand au mot [4] : "Obéissons et faisons ce que dit Kant. Prenons ce brave Jules César et tentons d'énumérer tous ses prédicats, tout ce qu'on peut dire de lui : ce fut un homme, pourvu de telle anatomie, telle physiologie, telle biochimie, telle neuro-physiologie ; ce fut un italien ; ce fut un militaire, etc. ; ce fut un grand écrivain, etc. Il a vécu à telle époque, il a parcouru telles régions, etc.

 

"Kant nous dit : rassemblez toutes ces déterminations et vous allez bientôt comprendre qu'avec toutes ces déterminations, il peut exister ou ne pas exister!

 

"En réalité, l'idée que nous nous faisons de Jules César, d'après tous les documents et les monuments que nous pouvons étudier, cette idée qui est la nôtre, plus ou moins exacte, plus ou moins incomplète, est tirée d'un homme qui a existé! (...) Et par conséquent, l'existence faisait bien partie des déterminations concrètes de cet homme existant, puisque Jules César n'était pas un mythe. Nous sommes partis de Jules César existant pour nous en faire une idée, et l'existence faisait bien partie des déterminations ou des caractères de Jules César existant. Nous n'avons pas à nous demander si, avec toutes ces déterminations, sauf celle de l'existence, Jules César peut exister, ou ne pas exister. Nous savons (...) qu'il a existé (...). L'existence ne se surajoute pas au Jules César possible, au concept de Jules César, à l'idée de Jules César. Parce qu'en réalité, l'idée que nous nous faisons de Jules César est tirée de Jules César existant!

 

"Kant a commencé par transformer ce brave Jules César existant en Jules César purement possible, et ensuite il conclut qu'il ne manque rien à l'idée de Jules César si on ne lui accorde pas l'existence!

 

"S'il n'y avait pas eu de Jules César, si Jules César n'avait pas existé, nous n'en aurions aucune idée, parce que notre idée de Jules César est tirée de Jules César qui a existé (...).

 

"Kant transforme par l'imagination un être réel, qui a été réel, Jules César, en pur possible, et ensuite il se demande comment l'existence a été surajoutée à ce pur possible. Il suppose donc que Jules César possible précède, dans le monde des idées pures, Jules César réel. En réalité, l'idée que nous pouvons nous faire d'un Jules César possible, est postérieure au Jules César qui a réellement existé, et tout ce que nous mettons dans notre idée du possible Jules César, nous l'avons emprunté à celui qui a été Jules César existant."

 

Comme l'écrivait Henri Bergson, dans son ouvrage Le Possible et le Réel [5] : "Au fond des doctrines qui méconnaissent la nouveauté radicale de chaque moment de l'évolution... il y a surtout l'idée que (...) la possibilité des choses précède leur existence. Elles seraient ainsi représentables par avance ; elles pourraient être pensées avant d'être réalisées. Mais c'est l'inverse qui est la vérité... Car le possible n'est que le réel avec, en plus, un acte de l'esprit qui en rejette l'image dans le passé une fois qu'il s'est produit..." 

 


[1] Cf. notre article du 21 janvier 2012, Du possible au réel?

[2] Cf. notre article du 27 novembre 2011, 3e présupposé de la méthode déductive : La nature n'est pas informée 

[3] Emmanuel Kant, in "Le seul et unique fondement possible d'une démonstration de l'existence de Dieu", Insel Verlag, I, p. 630, cité par Claude Tresmontant in Les métaphysiques principales, François-Xavier de Guibert 1995, p. 290.

[4] Claude Tresmontant in Les métaphysiques principales, op. cit., p. 291-292.

[5] Henri Bergson, in "Le Possible et le réel, la Pensée et le Mouvant", p. 109, cité par Claude Tresmontant in Les métaphysiques principales, op. cit., p. 292-293. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu BOUCART - dans Méthode déductive
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog Claude Tresmontant
  • Le blog Claude Tresmontant
  • : Blog consacré à l'un des plus grands métaphysiciens catholiques du XXe siècle, qui démontra le caractère irrationnel de l'athéisme.
  • Contact

Visiteurs actuels

Recherche

Dailymotion

Les vidéos de claude-tresmontant sur Dailymotion

Archives