Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 12:20

Il ya souvent difficulté pour le croyant (même s'il est pratiquant) d'assimiler le contenu des dogmes que l'Eglise a exprimés au fil des âges depuis les débuts du christianisme.

 

Claude Tresmontant en impute très souvent la responsabilité au sens altéré des mots utilisés dans leur définition. Il l'a magistralement montré, par exemple, à propos des notions utilisées pour définir la Sainte Trinité. Ainsi en va-t-il quand il souligne le double sens du mot "Fils" qui peut tout à la fois désigner Jésus et le "Logos" éternel de Dieu lui-même, quand il montre l'apparition des mots "personae" mal traduits en termes d'"individus", "d'existences individuelles", quand il s'empare de ces termes peu clairs que sont les "hypostases"... C'est là un premier obstacle, et il ne saurait être sous-estimé. Cependant il en existe aussi un autre de taille, c'est la perception même du dogme qui fait difficulté, à raison, cette fois, du dogmatisme qui lui sert trop souvent de méthodologie.

 

André Frossard a très bien cerné ce problème et il s'en explique dans un chapitre de son livre "Dieu en questions". Son propos est très éclairant :

 

« Contrairement à ce que l'on prétend, les dogmes ne fixent pas à l'intelligence des limites qu'il lui serait interdit de franchir [on notera l'harmonie de pensée avec Claude Tresmontant qui magnifie toujours l'intelligence dans l'acte de foi]. Ils l'attirent au-delà des frontières du visible. [André Frossard dira aussi : « La foi, c'est ce qui permet à l'intelligence de vivre au-dessus de ses moyens »] Ce ne sont pas des murs, ce sont des fenêtres dans notre prison.

 

« Mais si le dogme est une vérité, le dogmatisme est une erreur ; car si les vérités de foi nous ouvrent à un ordre de réalités qui nous demeureraient inconnu si nous étions laissés à nos propres forces, le dogmatisme s'évertue à constituer ces vérités en système, autrement dit à les ramener à la mesure de notre faible entendement.

 

« Rien n'est plus contraire à la vie de l'esprit que le dogmatisme, et c'est lui qui porte la responsabilité des guerres de religion (encore que celles-ci aient souvent pris la foi pour prétexte alors qu'elles avaient la politique pour mobile, et cette infernale volonté de puissance qui est la cause des maux dont souffrent les sociétés humaines).

 

« Il est bien injuste d'incriminer les dogmes, quand ce sont les hommes qui sont coupables...

 

« Les articles de la foi chrétienne, qui ne sont pas des aperçus philosophiques, ... se ramènent tous à un seul, à savoir l'Incarnation de Jésus-Christ, "Fils du Dieu vivant", et ils ne sont nullement incompatibles avec la liberté... car l'acte de foi est l'acte le plus libre qu'un être humain puisse accomplir, car rien ne l'y oblige.

 

« Les vérités de foi ne sont pas des instructions édictées par une autorité supérieure [à rapprocher avec les propos de Claude Tresmontant :« L'Eglise n'est pas une société secrète dans laquelle la connaissance plénière serait réservée à une caste d'élus... L'autorité dans l'Eglise n'est pas un système de type militaire... »] ; ce sont des messages de l'amour infini qui contiennent toute espérance. Il y a bien des façons de les recevoir ou de les lire, et ils ont la propriété de faire de chacun de leurs destinataires conscients une personne distincte, unique et irremplaçable... »

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean ALARDIN - dans Frossard & Tresmontant
commenter cet article

commentaires

+++Yesus Kristus azu+++ 27/03/2014 22:59


On ne peut nier que, au niveau de la philosophie, Tresmontant est génial. Mais, concernant la théologie, des réticences s'imposet fortement. La seule lecture de Les malentendus principaux de
la théologie, fortiefient ces réticences. Autant le premier article du livre, concernant la Foi est bon. Cependant, le second chapitre, sur la Trinité, est un vrai désastre ! Ce qui est
troublant c'est que la pensée de Tresmontant, dans ce livre, est reprise sur certains sites pour démontrer la Trinité. Mais, c'et effrayant, car, bien que Tresmontant affirme que le Sabellianisme
est une fantasmagorie gnostique, j'ai bien eu l'impression qu'il était lui-même tombé dans cette fantasmagorie.


Il propose trois systèmes. Et le troisième est celui de la Bible. Le second est celui de s. Thomas d'Aquin et de saint Augustin, système dans lequel le Fils Dieu = Logos éternel de Dieu ! Et ça,
Tresmontant semble s'y opposer fortement. Il soutient, si j'ai bien compris, que le Fils de Dieu c'est Dieu qui s'unit l'homme. Par conséquent, le Logos éternel de Dieu n'est pas celui qu'on
appelle 'Fils de Dieu' ! Or, continue-t-il, Thomas et Augustin se sont placés sous lesystème qui reconnaît dans le Logos éternel de Dieu, le Fils de Dieu... Et là, il faut dire que Tresmontant
avait touché le fond. 


Déjà, oser s'opposer à Augustin et à Thomas, sur la Trinité de surcroît, il y a de quoi avoir des frissons !! Ce sont justes les deux Docteurs de l'Eglise, les piliers. Et ils auraien tort
d'identifier le Logos éternel de Dieu au Fils même de Dieu.


J'ai peut-être vite lu, et peut-être que je me trompe sur la pensée de Tresmontant. Il faut dire que le simple fait qu'il semble récuser la position thomasienne et augustinienne sur la question,
m'a fait zapper rapidement. Même si le livre est très brouillon, et répétitif... Ses interprétations sur Genèse sont cependan très intéréssantes. Et son honnêteté sur l'arbre sur certaisn points
de Genèse, car il affirme être incapable de comprendre ce que les Hébreux voulaient signifier, est remarquable...

Jean Alardin 13/05/2013 08:33


Merci à Anne-Marie et à René d'avoir apprécié l'article que j'ai rédigé , ainsi que les commentaires " explicatifs " qu'il m'a semblé devoir fournir , compte tenu des réactions que cet article a
pu susciter...


Je n'imaginais pas , en le rédigeant , qu'il aurait autant de succès auprès des lecteurs !


Quoiqu'il en soit , mon propos , à travers l'ensemble des articles que j'ai rédigés, était ( et est toujours ) de montrer comment le christianisme s'exprime à travers les personnes de
C.Tresmontant et A.Frossard , lesquels étaient pleinement habilités à le faire , puisque l'un y a été conduit invinciblement par la raison ( et l'étedue de sa culture ) , et l'autre par
l'expérience mystique instantanée amenant la raison à se nourrir de cette " lumière enseignante " si soudainement reçue... 


Les deux hommes aboutissant aux mêmes conclusions ( chacun à sa manière ), et ces conclusions étant conformes au contenu de la Révélation chrétienne,il serait dommage de se priver de ce qu'ils
nous ont laissé en témoignage...car , ainsi que le relève A.Frossard , ( contre ceux qui nient qu'il puisse y avoir des " révélations personnelles " ): " Toute l'histoire du judéo-christianisme
est une suite ininterrompue de révélations personnelles , autant de fois répétées qu'il y eut de croyants.Dieu ne compte que jusqu'à un. " .


 

ANNE MARIE 09/05/2013 15:18


LE 9 MAI 2013 à 13 H 55.TOUT D'ABORD JE DOIS DIRE QUE J'AI APPRECIE LES PROPOS DE JEAN ALARDIN. IL ME SEMBLE QU'IL ELARGIT CE DEBAT EN LUI DONNANT UNE DIMENSION PLUS SUBTILE. LE BUT DE CE
COMMENTAIRE N'EST PAS DE CONTINUER OU D'EXPLICITER CETTE DISCUSSION THEOLOGIQUE, AU DEMEURANT FORT INTERESSANTE,MAIS D'APPORTER UN ECLAIRAGE NOUVEAU ET UNE RESPIRATION NOUVELLE PENDANT LAQUELLE
ON PEUT REPRENDRE SON SOUFFLE POUR TENTER DE MIEUX COMPRENDRE.ET POUR CELA JE VOUS INVITE A LIRE  UN LIVRE ECRIT PAR MARIE-DOMINIQUE MOLINIE.  APRES QUARANTE ANS D'APOSTOLAT AU COUVENT
DE NANCY, LE PERE MOLINIE, DOMINICAIN ATYPIQUE, S'EST RETIRE DANS UNE ILE DES LANDES,UNE ABBAYE DU SUD-OUEST DE LA FRANCE,PERDUE DANS L'OCEAN NOIR DES PINS. CE LIVRE EST INTITULE: ADORATION OU
DESESPOIR PUBLIE AUX EDITIONS C.L.D. 42 AVENUE DES PLATANES-  37170 CHAMBRAY-LES-TOURS.LE PERE MOLINIE EST UN THEOLOGIEN QUI A ECRIT 1O AUTRES OUVRAGES INTITULES : UN FEU SUR LA TERRE
REFLEXIONS SUR LA THEOLOGIE DES SAINTS. DES L'INTRODUCTION DE CE LIVRE  MOLINIE VOUS PLACE D'EMBLEE SUR SON TERRAIN. JE CITE : "  DIEU N'EST PAS LOIN DE CHACUN DE NOUS,MAIS IL N'EST PAS
DEVANT  IL EST DERRIERE. SI QUELQU'UN SE TIENT DERRIERE VOUS ET SE CACHE ( JE ME TIENS A LA PORTE ET JE FRAPPE ) NE FAITES PAS DEMI-TOUR POUR LE REGARDER,CAR IL EN FERA AUTANT ET VOUS NE
VERREZ RIEN. ARRETEZ-VOUS, FERMEZ LES YEUX, LAISSEZ FAIRE CETTE PRESENCE, ET VOUS SENTIREZ  QU'ON VOUS PREND PAR LA MAIN." PLUS LOIN IL TRAITE EGALEMENT DE LA SAINTE TRINITE EN DEUX
CHAPITRES: VRAI DIEU ET VRAI HOMME ET TOI ET MOI: JESUS ET SON PERE. C'EST SPLENDIDE ET TRES ECLAIRANT. JE TERMINE EN PRECISANT QUE LES 10 TOMES D'UN FEU SUR LA TERRE SONT PUBLIES AUX EDITIONS
PIERRE TEQUI 82 RUE BONAPARTE - PARIS.


CONCLUSION: JE PENSE DONC QU'IL EST IMPOSSIBLE DE COMPRENDRE ( AU SENS D'EMBRASSER COMPLETEMENT)  LE MYSTERE DE LA SAINTE TRINITE.

Matthieu Boucart 10/05/2013 13:26



Chère Anne-Marie, je souscris entièrement à votre recommandation! Le Père Molinié est un auteur que j'admire beaucoup et dont les ouvrages nous introduisent avec intelligence et amour dans le
mystère de la Sainte Trinité.


Cf. Com 7 sur ce fil : http://www.claude-tresmontant.com/article-qui-sommes-nous-77412374-comments.html#comment93269468



René Lapointe 09/05/2013 02:32


Bonjour Jean Alardin,


Je m’excuse d’avoir réagi à l’introduction et non au fond de votre article.


J’aimerais juste souligner un passage de votre dernier article : «...l'esprit d'enfance ne consiste pas à faire
l'enfant, à affecter l'innocence, à se remettre au biberon pour jouer les adultes en bas-âge. C'est beaucoup plus simple et beaucoup plus difficile. C'est retrouver la fraîcheur du regard,
oublier ce que l'on croit savoir, se tenir devant les êtres et les choses comme si on les voyait pour la première fois...».


Je crois que c’est là toute la démarche de Tresmontant et des très grands auteurs (Thomas, Einstein…).


Ils reprennent à neuf, remettent en question ce que l’on croit savoir, ré-analysent sans préjugés, sans servilité à la
pensée régnante. S’ils trouvent que cela conforte quelque enseignement, ils le disent. Si, au contraire, ils pensent que la vérité est tout autre,
ils osent le dire également… Et s’ils ont vraiment du génie, ils l’énoncent clairement.

René Lapointe 09/05/2013 02:13


Bonjour  Xavier


Permettez-moi un autre point de vue sur quelques éléments.


S’il est dit que Dieu a envoyé son Fils, cela ne présume pas que le Fils existait de toute éternité ; come si l’on dit que Dieu envoie enfin de la pluie, cela
ne présuppose pas qu’il avait en réserve cette pluie de toute éternité.


Si Jésus (et non le Verbe) est appelé le «premier né avant toute créature», cela montre que Jésus n’est pas le Verbe (le Logos) et que lui, contrairement au Logos,
est créé.


Il ne peut y avoir 3 personnes (au sens moderne du mot) en Dieu, car on a alors 3 Dieux. Trois personnes (au sens moderne du mot) ne peut faire un seul ÊTRE, sinon
en un sens figuré. Ce qui contredit la Bible, le Nouveau Testament, le Judaisme…


Je ne crois pas qu’il est si clair que cela que Jésus est le Verbe, selon la foi catholique. Si on le dit ou le laisse entendre parfois, je crois que c’est par
méconnaissance.


On ne peut dire «un seul Dieu» et ajouter une «réelle distinction des personnes». Il y a UN ÊTRE (monothéisme) ou TROIS ÊTRES divins (trithéisme). Dire que trois
êtres distincts, trois personnes sont un, c’est comme parler du cercle-carré. On peut le dire, mais si on y pense vraiment, on sait que ce n’est pas possible.


Si «on distingue réellement les personnes», on obtient trois être, peu importe les nuances  qu’on ajoute.


Je crois que Tresmontant a recherché d’abord la vérité. Et il a voulu nous l’expliquer le plus simplement possible.
(Voilà pourquoi, selon moi, on a souvent l’impression d’être plus intelligeant en le lisant.)

Matthieu Boucart 10/05/2013 13:23



En tout cas, vous confirmez cher René les erreurs théologiques de Tresmontant. L'Eglise (dont Tresmontant reconnaissait qu'elle était infaillible) a toujours affirmé : que le Fils existe de toute
éternité ; que le Verbe est Dieu le Fils ; que Jésus est le Verbe fait chair - et qu'il est donc tout à la fois vrai homme (créé) et vrai Dieu (incréé) ; qu'il y a 3 personnes en Dieu - mais
qu'il n'y a qu'un seul Dieu.


 


"Trois personnes ne peut faire un Être" : si, en Dieu. Là, contrairement à l'enseignement de Tresmontant, vous définissez le possible en fonction
d'un a priori, non en fonction de la réalité objective telle qu'elle s'est dévoilée à nos yeux par la Révélation.



Présentation

  • : Le blog Claude Tresmontant
  • Le blog Claude Tresmontant
  • : Blog consacré à l'un des plus grands métaphysiciens catholiques du XXe siècle, qui démontra le caractère irrationnel de l'athéisme.
  • Contact

Visiteurs actuels

Recherche

Dailymotion

Les vidéos de claude-tresmontant sur Dailymotion

Archives