Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 14:40

Nous avons vu que Claude Tresmontant, dans le "tohu bohu" des métaphysiques que l’homme a conçues depuis qu’il s’est mis à penser, en discerne trois grands "types" irréductibles – et trois seulement, desquels toutes les autres métaphysiques dérivent : le "type" moniste, le "type" matérialiste et le "type" monothéiste [1].

 

Toutes les métaphysiques humaines se rattachent, d’une manière ou d’une autre, à l’un de ces trois grands "types" de métaphysique, et en découlent. Ainsi par exemple : le scientisme – dont nous avons récemment parlé [2] – qui est une déclinaison de la pensée matérialiste ; le New Age – qui s’inscrit dans la tradition moniste ; le déisme – qui est une expression particulière, quoique frelatée [3], de la conception monothéiste.

 

Tout nous ramène à ces trois grandes structures de pensée que sont le monisme indien, le matérialisme grec et le monothéisme hébreu. La très grande diversité des pensées que l’homme a exprimées dans l’histoire de la philosophie peut être regroupée en ces trois grandes unités, qui sont à la pensée humaine ce qu’un phylum représente pour un groupe zoologique : à savoir le message génétique originel et primordial à partir duquel l’espèce va croître, se développer et se diversifier.

 

Il est donc erroné de croire qu’il puisse exister une infinité d’explications possibles aux problèmes métaphysiques se posant à l’esprit humain. Il n’en existe en réalité que quelques unes, à l'état chimiquement pur, en tout petit nombre. Il est dès lors permis d’espérer trouver une solution à nos problèmes, si l’on veut bien se donner la peine d’examiner à fond les quelques propositions en présence [4].

 

La perspective d’une solution se précise encore davantage si l’on considère les méthodes de raisonnement utilisées à l'intérieur de chacune des trois métaphysiques principales de l’histoire humaine.

 

S’il existe en effet trois grands types de métaphysique, il n’existe que deux méthodes de raisonnement.

 

Deux méthodes…

 

Non pas 50, ni 25, ni même... 3.

 

Deux seulement…

 

Si l’on arrivait à démontrer que parmi ces deux méthodes de raisonnement, l’une est fiable, tandis que l’autre ne l’est pas, on pourrait envisager d’éliminer la (ou les) métaphysique(s) fondée(s) sur la "mauvaise" méthode, celle(s) qui ne présente(nt) pas les garanties de vérité et qui comporte(nt) un risque d’erreur maximal. On verrait bien alors ce qui reste [5].

 

Quelles sont les deux grandes méthodes de raisonnement en métaphysique ?

 

« Lorsque l’on considère l’histoire des métaphysiques depuis environ trente siècles, on voit aussitôt qu’il existe deux méthodes possibles et réelles.

 

« Il existe une méthode qui consiste à partir d’une initiation, ou d’un mythe, – ou d’un principe posé a priori, principe qui se rattache d’ailleurs à un mythe antérieur. On obtient ainsi une métaphysique par déduction, à partir des principes.

 

« Il existe une autre méthode qui consiste à partir de l’expérience scientifiquement explorée. C’est une méthode inductive. On part des faits. On part de ce qui est donné dans l’expérience. On ne commence pas par déclarer que l’expérience a tort, ni qu’elle est illusoire, ou trompeuse, ou pure apparence, ou encore un songe.

 

« Ce sont deux attitudes d’esprit différentes, opposées, par rapport au réel donné dans l’expérience. » [6] 

 


[1] Cf. notre article du 7 juillet 2011 : Un penseur du monothéisme hébreu.

[2] Cf. notre article du 22 juillet 2011 : Tresmontant est-il scientiste?

[3] Cf. notre article du 10 juillet 2011 : Le déisme

[4] Cf. notre article du 18 juillet 2011 : L'espoir de trouver une solution

[5] On verra que ce qui reste, au terme de l’analyse, c’est une seule des trois métaphysiques en présence : en l'occurrence, le monothéisme hébreu. On aura ainsi trouvé LA solution aux problèmes métaphysiques se posant à notre humaine raison ; et on l’aura trouvé rationnellement, au terme d’une analyse philosophique, sans le recours à une quelconque "initiation" ou "révélation".

[6] Claude Tresmontant, Les Métaphysiques principales, François-Xavier de Guibert 1995, p. 275.

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu BOUCART - dans Métaphysique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog Claude Tresmontant
  • Le blog Claude Tresmontant
  • : Blog consacré à l'un des plus grands métaphysiciens catholiques du XXe siècle, qui démontra le caractère irrationnel de l'athéisme.
  • Contact

Visiteurs actuels

Recherche

Dailymotion

Les vidéos de claude-tresmontant sur Dailymotion

Archives